Faciliter la transmission des entreprises

Notre métier


Loin d’être un simple filtre, le cabinet choisi doit réellement devenir facilitateur de votre projet. Il se révèlera également très important lors des négociations pour déterminer les points d’échauffements et ainsi éviter les blocages qui peuvent s’avérer critiques dans des phases où la dimension humaine devient capitale.
Trop longtemps sous-estimée, la capacité d’une économie à faciliter la transmission de ses entreprises est indispensable pour lutter contre la perte de savoir-faire, d’emplois et de la diversité de son tissu de TPE/PME/ETI. Il était devenu évident que des personnes (physiques ou morales) se spécialisent sur le marché très spécifique de la fusion acquisition.

L’approche intermédiée pourra tout à fait se concevoir que vous soyez cédant (Mandat Vendeur) ou repreneur (Mandat Acheteur). Quel que soit le cabinet que vous aurez choisi, prenez le temps de discuter attentivement des conditions tarifaires pratiquées. Dans la mesure du possible, préférez une rémunération aux résultats !

Sans être omniscient, le consultant en fusion acquisition doit être doté d’une capacité d’appréhension transversale d’un projet de transmission d’entreprise.

Un spécialiste du conseil en transmission favorisera toujours les conditions propices à un projet viable dans le temps. La première impression est souvent déterminante. Dans le cadre d’une transmission/reprise ; l’improvisation n’a pas sa place. Il est indispensable de se préparer à tous les aspects et dimensions du projet. La valorisation de la cible est bien évidemment fondamentale. Pas d’approximation ni de légèreté en « tentant le coup ». Cédant, ne surévaluez pas votre entreprise ; Repreneur, ne surpayez pas votre cible, mais proposez une juste valeur.